organes_de_remplacementThérapies cellulaires, médicaments conçus sur mesure à partir de ses propres cellules souches, pièces de rechange sophistiquées pour les artères ou les articulations… Bienvenue dans la médecine personnalisée du 21e siècle.

En 2013, le Québec comptait 1625 centenaires, en très grande majorité des femmes. Si l’espérance de vie se maintient, une Québécoise sur vingt survivra jusqu’à 100 ans, prévoit l’Institut de la statistique du Québec.

«Depuis 50 ans, une panoplie d’implants en matériau synthétique sont utilisés pour remplacer des organes qu’on ne parvient pas à guérir par des médicaments ou la chirurgie. Ces implants ont une durée de vie de quelques années à 25 ans maximum. C’est pourquoi on essaie de rallonger leur vie utile en développant des matériaux synthétiques qui peuvent aider le corps à guérir et permettre aux tissus de se refermer sur ces organes de rechange», explique l’ingénieur Diego Mantovani, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biomatériaux à l’hôpital Saint-François-d’Assise, à Québec.

Os synthétique

On recouvre ainsi les prothèses de la hanche d’une très mince couche d’os synthétique, qui permettra aux cellules osseuses du patient de se fondre à la prothèse. La récupération est grandement écourtée et la douleur amoindrie.

Le principe est le même pour les valves et tuteurs cardiaques ou les artères fémorales de remplacement, faites de Gortex tissé et tricoté, le même matériau utilisé pour confectionner les manteaux!

«Ce qui s’en vient dans les 5 à 10 prochaines années, ce sont des biomatériaux pour le cerveau, afin de réduire, traiter et même guérir des AVC ou d’autres maladies neurodégénératives comme l’Alzheimer. Grâce à la microtechnologie et la nanotechnologie, il est possible d’entrer dans le cerveau, sans faire de dégât, et de poser un petit treillis métallique pas plus gros qu’un cheveu pour revasculariser une artère», illustre le professeur Mantovani.

Un million de tuteurs cardiaques sont implantés chaque année en Amérique du Nord.

Catégorie(s): A la une, Grand public
  • Centaure TV


  • Les commentaires sont fermés.