greffe_foieUne greffe de foie à partir d’un donneur vivant, une opération rarissime, s’est déroulée à Rennes avec succès. C’est une maman qui a ainsi donné une partie de son foie à son fils.

Trois mois après cette greffe de foie, faite à partir d’un donneur vivant à Rennes, Nicolas et sa mère Bernadette se portent bien. À 31 ans, Nicolas souffrait d’une maladie chronique rare du foie. Une tumeur cancéreuse s’y était développé ce qui l’empêchait de bénéficier rapidement d’une greffe classique à partir d’une personne décédée. « Le temps que je me remette de l’opération de la tumeur et que j’ai après un nouveau foie, ça pouvait aller jusqu’à un an et demi. Il était peu problème que je tienne« , explique Nicolas au micro de France 3.

En 2013, seules 13 interventions de ce type ont eu lieu.

Bernadette, sa mère, propose alors de donner une partie de son foie. Un don du vivant que la justice doit autoriser. La double opération dure 12 heures. Il faut prélever deux segments de foie chez la mère, extraire celui du fils et le remplacer. Une intervention exceptionnelle, bien plus délicate que les greffes réalisées à partir d’un donneur en état de mort cérébral. La greffe a permis de sauver la vie de Nicolas. Le don du vivant reste très rare en France.

Catégorie(s): A la une, Grand public
  • Centaure TV


  • Les commentaires sont fermés.