Les participants au tour de Bretagne des greffés ont bouclé ce dimanche leur périple de 680 kilomètres en arrivant à Rennes.
Partis de Nantes lundi dernier, les 45 cyclistes ont ensuite sillonné les routes du Finistère, des Côtes-d’Armor et d’Ille-et-Vilaine pour informer le public autour du don d’organes et de la greffe.
« Il faut que les gens puissent en parler autour d’eux, dans leur famille. Si une personne se retrouve en mort encéphalique, l’équipe médicale pourra ainsi savoir si elle était pour ou contre le don d’organes » souligne Robert Legavre d’Amigo Bretagne, le collectif d’associations organisateur de l’événement.
« Une belle leçon de vie » portée par ces coureurs greffés, qui n’oublient pas les donneurs. A 48 ans, Olivier Even de Pluvigner (56), ayant bénéficié d’une greffe rénale en 2013, était parmi le groupe de cyclistes : « Avec ce tour, je voulais rendre hommage à mon donneur à sa famille et aussi montrer que la greffe ça marche ». Tous souhaitent ainsi que leurs témoignages, ces messages d’espoir soient largement entendus, alors que chaque année, en France, 20.000 personnes sont en attente d’une greffe.
Catégorie(s): A la une, Communication
  • Centaure TV


  • Les commentaires sont fermés.