Le cancer est une des maladies causant le plus grand nombre de décès en France. C’est une maladie qui entraine de nombreux effets secondaires, à l’image de la maigreur dans certains cas. Beaucoup de patients atteint d’un cancer meurent de cette grande maigreur, appelée aussi cachexie. A quoi est-elle due ?

Le plus souvent les patients souffrant de cachexie ne supportent plus les traitements par chimiothérapie ou radiothérapies. Ils sont très affaiblis. Des chercheurs de l’Université de médecine de Harvard ont mené une étude sur les causes de survenue de cet amaigrissement important.

MédecinLes résultats, publiés dans la revue médicale Cell en avril 2015 démontrent que cette cachexie* est due à la libération d’une protéine par la tumeur, celle-ci bloquerait la production d’insuline. Rappelons que l’insuline est une hormone intervenant dans l’absorption du glucose par l’organisme. Le glucose a un grand rôle dans la fourniture d’énergie dans notre corps. Donc, si le patient n’a pas de glucose, il n’a pas d’énergie et ne peut supporter les traitements lourds pour soigner son cancer.

Les chercheurs en sont donc venus à la conclusion que la cellule cancéreuse imitait le phénomène du diabète. En effet, rappelons qu’un diabétique manque, ou n’arrive pas à activer la libération d’insuline dans son corps, empêchant donc l’absorption du glucose. Dans le cas d’un cancer, les cellules cancéreuses absorbent du glucose en masse, alors que le reste du corps en manque de plus en plus.

Le même phénomène avait déjà été constaté lors d’une précédente étude menée sur des insectes. Chez ces derniers, une molécule appelée lmpL2 était sécrétée par des tumeurs, entrainant une perte de la masse graisseuse et du tissu musculaire, correspondant, chez l’humain, à l’affaiblissement et la cachexie. Le lmpL2 est l’équivalent de l’hormone bloquant l’action de l’insuline chez l’homme.

L’étude sur les insectes montrait également que diminuer le taux de lmpL2 réduisait l’amaigrissement et l’affaiblissement. Reste maintenant à découvrir si diminuer l’équivalent de cette hormone chez l’humain aiderait à lutter contre la cachexie. Si tel était le cas, cela pourrait élargir le traitement des cancers et améliorer leur prise en charge. Rappelons en effet que la plupart des personnes atteintes d’un cancer ne meurent pas à cause des effets locaux des tumeurs, mais beaucoup plus par les effets secondaires et les changements induites par ces tumeurs.

*cachexie : La définition formelle de la cachexie est la perte de masse corporelle telle qu’elle ne peut plus être inversée ni trouvée à l’aide d’une nutrition adaptée. Elle est observée au cours de plusieurs maladies : anorexie mentale, cancer (cachexie cancéreuse, produite par des substances secrétées par la tumeur, les cachexines).

Catégorie(s): A la une, Grand public
  • Centaure TV


  • Les commentaires sont fermés.