robot_da_vinciLe groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson et Google vont fabriquer ensemble des robots chirurgicaux afin d’aider les praticiens lors d’opérations.

Le secteur est en plein boom et Google, qui ne cache plus son envie d’investir dans le marché de la santé, prend d’emblée le train en marche. Le géant américain du Net, qui veut de plus en plus se la jouer docteur, va carrément entrer dans les blocs opératoires. Comment ? Par le biais d’un partenariat avec le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson (J&J) et de robots chirurgicaux.

« Donner aux équipes médicales les meilleures technologies »

Ainsi, la firme au bracelet détecteur de cancer, grâce à un récent partenariat stratégique, dont les termes financiers n’ont pas été dévoilés et portant sur le développement d’une plateforme de robots chirurgicaux avec Ethicon (filiale de J&J), devrait apporter un soutien de poids aux médecins. « Ensemble, nous voulons donner aux équipes médicales à travers le monde les meilleures technologies », souligne même Gary Pruden, un des responsables de J&J, cité dans un communiqué.

Depuis l’avènement de la robotique chirurgicale il y a une quinzaine d’années, le robot s’est effectivement imposé dans quasiment tous les domaines : chirurgie cardiaque, gynécologie, endocrinologie, ophtalmologie, et surtout urologie. Aux Etats-Unis, le traitement du cancer de la prostate par prostatectomie radicale avec l’aide du robot est ainsi réalisé par un très grand nombre de praticiens, selon les experts. Le robot, expliquent ces derniers, rend les gestes des chirurgiens plus précis et plus sûrs.

De lourds investissements

Seul hic, le développement de ces appareils demande de lourds investissements, d’où l’avantage des partenariats comme celui annoncé par les grosses machines que sont Johnson & Johnson et Google.

Google qui, même s’il est suivi de près par Apple, est le premier des géants de la Silicon Valley a autant s’impliquer et investir dans le secteur porteur de la santé. Cela à travers son laboratoire de Mountain View (Google X) et la robotique. D’ailleurs, le géant du Web a notamment effectué plusieurs acquisitions dans ce domaine, dont la plus spectaculaire est encore celle réalisée en décembre 2013 : à cette date, Google a, en effet, racheté le fabricant de robots Boston Dynamics, qui compte parmi ses clients l’armée américaine.

Catégorie(s): A la une, Grand public
  • Centaure TV


  • Les commentaires sont fermés.